Laboratoire SUPINFO de recherche en robotique

Coupe du monde de robotique

Coupe du monde de robotique

13 nov, 2014

I. Présentation de l’événement

Après l’achèvement de la coupe du monde de football le 13 juillet dernier, le Brésil a accueilli le samedi 19 juillet 2014, la coupe du monde de football des robots ! Cette compétition a débuté aujourd’hui (21/07/2014), à João Pessoa (à l’est du pays) et va durer 6 jours et attend environ 40 000 spectateurs. Le but de cet événement est de parvenir à constituer d’ici 2050, une équipe capable de rivaliser avec les champions du monde de football professionnel. Les robots devront être de forme et de taille humaine, capable d’attraper le ballon avec les pieds, la tête ou la poitrine, de faire des passes et de marquer.

II. La Compétition

Cette édition va rassembler pas moins de 45 équipes venues du monde entier, réparties entre les différentes catégories de concours. Un robot pourra participer dans les catégories suivantes : les robots humanoïdes (de 130 cm à 180 cm de haut), les robots de taille moyenne (entre 90 cm et 120 cm), les robots de petite taille (de 30 à 60 cm) et la plateforme standard. Depuis 2008, c’est le robot NAO du français Aldebaran Robotics qui a été choisi comme plateforme officielle pour cette épreuve. La RoboCup présente également une épreuve de simulation dans laquelle 2 équipes de 11 programmes de simulation de logiciels autonomes (agents) jouent au football dans un stade virtuel bidimensionnel représenté par un serveur central, appelé SoccerServer. Ce dernier sait tout sur le jeu : la position actuelle de tous les joueurs et celle de la balle. Chaque joueur reçoit une entrée relative et est en mesure d’effectuer quelques commandes de base (par exemple des coups de pied) afin d’influencer son environnement. Le défi actuel dans les ligues de simulation est de déterminer la meilleure action possible d’exécuter dans ce scénario complexe. Ce jeu est divisé en 6000 cycles et cette tâche doit être accomplie dans un intervalle de temps de 100 millisecondes seulement.

III. Déroulement des matchs

Les deux équipes adverses, constituées de 5 robots chacune vont s’affronter sur le terrain pendant une vingtaine de minutes. Le match sera arbitré par des humains qui informeront les robots de leurs décisions en les rentrant dans un ordinateur. Les règles sont identiques à celle pratiquées pour le football humain.
Sur le terrain, les robots seront en totale autonomie, ils devront être capable de prendre les bonnes décisions seuls en travaillant de manière collective dans cet environnement qui évolue en permanence. La clé pour passer les matchs de poules et ceux à élimination directe, c’est la solidité sans faille dont les équipes devront faire preuve dans la programmation de leurs robots.

IV. Une équipe bordelaise pour représenter la France

Sigmaban, le robot humanoïde au sein du projet Rhoban, est un petit robot d’environ 50 cm de hauteur créé par le Laboratoire bordelais de recherche en informatique (LaBRI). Etant capable de courir après une petite balle pour la pousser au fond des filets, il représentera la France au cours de cette compétition.

 

 

Ecrit par Alicia Caroen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>